Emploi

L'AIDE À L'EMPLOI​

La recherche d’un emploi au Canada peut être un défi pour les nouveaux arrivants et meme pour beaucoup de residents:

Il existe de nombreuses façons de chercher un emploi, par exemple :

QUELQUES OFFRES D'EMPLOI

connecture

Paid Internship

Connecture Canada : Opportunity for youth An opportunity for our youth (15-30 years old) out of school and looking for a new job position; You need to know more about it.…

Magazine Akwaba 2021

Des copies imprimées du Magazine Akwaba sont disponibles ! Merci de soutenir nos activités, nous nous ferons le plaisir de vous acheminer votre copie. Soutenir Akwaba Community

L'EXPÉRIENCE CANADIENNE

Il s’agit d’un obstacle majeur auquel sont confrontés les nouveaux arrivants pendant leur recherche d’emploi. Les employeurs veulent connaître votre expérience canadienne pour les raisons suivantes :

  1. Ils ne sont pas en mesure d’évaluer votre expérience à l’étranger
  2. Ils veulent s’assurer que vous connaissez, entre autres, les règles et les politiques régissant le milieu du travail canadien.

Depuis juillet 2013, toutefois, l’exigence de l’«expérience canadienne» est considérée discriminatoire en Ontario en vertu d’une nouvelle politique énoncée par la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP).

Selon cette nouvelle politique, l’exigence de l’«expérience canadienne» ne peut être utilisée que dans des circonstances rares par les employeurs et les organismes de réglementation.

Il est utile de noter que sur les 38 professions réglementées en Ontario, 26 exigent une expérience professionnelle parmi lesquelles 15 exigent une expérience au Canada ou en Ontario.

Voici quelques moyens pour acquérir une expérience canadienne :

Petits boulots
Pour acquérir de l’expérience canadienne, acceptez de prendre un emploi temporaire, même s’il n’est pas de votre ressort. En plus de l’expérience que vous accumulerez, cet emploi vous permettra de vous familiariser avec les pratiques courantes du monde du travail et de rencontrer des personnes qui peuvent éventuellement vous donner des références. Pour connaître la marche à suivre afin de trouver un emploi, consultez la section Recherche d’emploi.

Bénévolat 
De nombreux services peuvent vous aider à trouver des emplois bénévoles. L’Internet, les centres de ressources en emploi et la bibliothèque près de chez vous sont tous de bons points de départ. Si vous avez le temps, vous pouvez même trouver un poste correspondant à votre champ d’expertise, et vous acquerrez en plus l’expérience canadienne dont vous avez besoin. Pour en savoir davantage, consultez notre section portant sur le bénévolat.

Stages 
Les stages constituent des occasions de travailler au sein d’une entreprise pour une période de temps définie. Rémunérés ou non, les stages vous permettent d’accumuler de l’expérience. Ces postes sont souvent comblés par des étudiants sur le point de terminer leurs programmes d’études, mais ils sont ouverts à tout le monde. Consultez les liens utiles de cette série d’articles pour vous renseigner sur les services offrant des possibilités de stages.

FORMATION

Pour les nouveaux arrivants, trouver un emploi peut s’avérer plus compliqué que prévu, qu’il faille ou non faire reconnaître son expérience ou ses diplômes acquis précédemment. Beaucoup d’entre eux choisissent de donner une nouvelle direction à leur carrière.

L'IMPORTANCE DU BENEVOLAT

Le bénévolat offre au nouvel arrivant une opportunité de se familiariser avec la culture, les réalités et tendances du marché du travail et peut aussi faciliter une intégration rapide et réussie dans la société Canadienne. Bien plus, par le bénévolat, le nouvel arrivant a la possibilité d’améliorer ses connaissances de la langue, selon les besoins, de développer ses compétences ou d’en acquérir de nouvelles, de faire sa marque dans les organismes à but non lucratif, les corporations professionnelles et surtout de bâtir un réseau de contacts solide. Bref, grâce au réseautage, le nouvel arrivant peut éviter l’isolement, obtenir les références nécessaires et aussi réduire considérablement son éloignement du marché de l’emploi. Bref, une bien belle façon de parachever son immigration !

ENTREPRENEURIAT

Vous venez d’arriver au Canada et souhaitez lancer votre entreprise, Vous n’êtes pas seul. 

En 2010, selon Statistique Canada, 5,3 % des immigrants possédaient une entreprise privée neuf ans après leur arrivée en sol canadien, contre 4,8 % des personnes nées au Canada.

Malgré cela, le chemin pour devenir chef d’entreprise n’est pas sans embûches. Il faut en avoir conscience et bien se préparer.

«Toute personne qui se lance en affaires doit relever des défis, mais certains sont propres aux immigrants. Vous serez plus susceptible de réussir à long terme si vous gardez l’esprit ouvert et tirez parti de la formidable diversité culturelle de notre pays.»

Les trois conseils aux nouveaux venus qui souhaitent relever ces défis et se lancer avec succès dans l’entrepreneuriat.

1. Constituez votre dossier de crédit

Les nouveaux arrivants n’ont pas forcément les antécédents de crédit nécessaires pour obtenir le prêt bancaire qui leur permettra de lancer leur entreprise. Heureusement, il existe des solutions pour accroître rapidement votre capacité d’emprunt.

2. Ouvrez-vous à la culture canadienne

Pour réussir en affaires n’importe où, il faut comprendre la culture locale: le type de clients, ce qu’ils aiment acheter et comment ils aiment faire leurs achats. Le meilleur moyen de s’immerger dans la culture canadienne est de s’engager dans la collectivité, par exemple auprès d’organismes bénévoles ou d’associations professionnelles ou encore de lieux de culte − partout où vous pouvez rencontrer des gens qui vivent au Canada depuis plus longtemps.

«Plus vous nouez de liens, mieux c’est. Une fois que vous avez établi un solide réseau là où vous vivez, vous pouvez commencer à l’étendre.»

3. Trouvez un mentor

Il y a beaucoup de choses à assimiler au moment de lancer une entreprise, et encore plus si vous venez d’arriver au Canada. Un mentor – une personne d’expérience qui peut vous guider et vous conseiller – peut s’avérer d’une grande aide. Bon nombre d’organisations et de programmes proposent de la formation, du mentorat et des conseils aux nouveaux propriétaires d’entreprise.

Mettez toutes les chances de votre côté

Il est important d’avoir assez d’économies pour couvrir vos dépenses personnelles, car votre entreprise ne sera pas rentable tout de suite. Une réserve correspondant à au moins six mois de dépenses constitue un bon point de départ. Si vous ne disposez pas d’une telle somme, il est conseillé d’économiser pour pouvoir la mettre de côté.

Enfin, veuillez consulter la page Se préparer à travailler du site Web du gouvernement du Canada si vous souhaitez trouver un emploi rémunéré pendant que vous planifiez le lancement de votre entreprise.