Entretiens avec des femmes africaines

Journée de la femme africaine : les défis abordés en terre d’accueil

Ateliers, discussions, dégustations culinaires et spectacles sont au menu. Les activités ont lieu sous l’égide de l’organisme canadien Akwaba Community.

Le 31 juillet, c’est la Journée internationale de la femme africaine, décrétée en 1974 à l’occasion du premier Congrès de l’Organisation panafricaine des femmes (PAWO) qui était auparavant la Conférence des femmes africaines. C’est le 31 juillet 1962 que des femmes de tout le continent africain ont convergé vers la Tanzanie pour créer cette première organisation de femmes.

L’animatrice de l’émission Ici Toronto, Francesca Mérentié, reçoit trois femmes africaines pour discuter de l’importance de cette journée ainsi que des conditions de vie des femmes africaines.

Ce sont : Rebecca Kabongo, fondatrice de Learnance, Carol Offi, Journaliste à Edmonton et Viviane Sinan, fondatrice de Connecter au succes.

 

Dans le cadre de la Journée internationale de la femme africaine (JIFA), des membres des communautés ethnoculturelles d’ascendance africaine organisent, cette fin de semaine, une discussion à cœur ouvert afin de combattre les stigmates.

Nombreux sont les enjeux auxquels font face les femmes des communautés africaines de l’Ontario : défis d’intégration, manque d’accès à des services en français, sexisme au sein de leur groupe communautaire, discrimination et racisme.

Viviane Sinan est enseignante et entrepreneure. Elle explique avoir affronté des défis d’intégration en tant que femme africaine hors de l’Afrique, dit-elle. On arrive dans un environnement qu’on ne maîtrise pas […] On a des défis d’accès à l’information, à des services en français.

Le manque de diversité dans les sphères décisionnelles pèse aussi dans la balance. Je constate que les populations francophones qui viennent de l’Afrique ne sont pas vraiment bien représentées dans les sphères de décision parce qu’il y a vraiment un problème d’estime de soi, continue-t-elle.

« J’estime qu’on a un certain leadership qu’on doit montrer. »

— Une citation de  Viviane Sinan, Toronto

Mme Sinan profitera des célébrations de la JIFA organisées par l’organisme Akwaba Community pour discuter des enjeux liés à son identité en tant que femme africaine francophone en Ontario. C’est important […] de se réunir, de s’encourager et puis de partager de bonnes pratiques, des expériences pour grandir ensemble, dit-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to Top